9. COMBIEN DE PSAUMES DIRE A L'OFFICE DE NUIT


1 Pendant l'hiver, du 1er novembre jusqu'à Pâques, on dit d'abord trois fois le verset : « Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange » (Psaume 50, 17).

2 On ajoute le psaume 3 et le « Gloire au Père ».

3 Ensuite on chante le psaume 94 avec antienne, ou bien sans antienne, d'un bout à l'autre sans s'arrêter.

4 Après cela, il y a l'hymne et six psaumes avec antiennes.

5 Quand les psaumes sont finis, on dit le verset, et l'abbé donne la bénédiction. Tous les frères s'assoient sur leur siège et on fait trois lectures. Les frères lisent l'un après l'autre dans un livre posé sur le pupitre. Entre chaque lecture, on chante un répons.

6 On dit les deux premiers répons sans « Gloire au Père ». Mais, après la troisième lecture, celui qui chante dit le « Gloire au Père ».

7 Dès que le frère commence à chanter le « Gloire au Père », tous se lèvent de leur siège pour honorer et respecter la Sainte Trinité.

8 A l'office des Vigiles, on lit la Parole de Dieu dans l'Ancien et le Nouveau Testament. On lit aussi les explications que les Pères catholiques ont données de ces lectures. On prend les Pères connus pour leur enseignement juste, et que l'Église du monde entier accepte comme maîtres.

9 Après les trois lectures et les trois répons, on chante les six autres psaumes avec « Alleluia ».

10 Après ces psaumes, il y a un passage de l'apôtre Paul. On le récite par coeur. Puis on dit un verset et la supplication de la litanie, c'est-à-dire : « Seigneur, prends pitié. »

11 Voilà comment les Vigiles se terminent.

[Retour à l'index]