63. LES RANGS DANS LA COMMUNAUTÉ


1 Au monastère, les frères garderont le rang de leur entrée dans la vie religieuse, ou bien celui qu'ils ont reçu à cause du mérite de leur vie et par une décision de l'abbé.

2 Mais l'abbé ne troublera pas le troupeau que Dieu lui a confié. Il ne prendra pas de décisions injustes, comme s'il était libre de faire tout ce qu'il veut.

3 Il pensera toujours qu'il devra rendre compte à Dieu de toutes ses décisions et de toutes ses actions.

4 Ainsi, pour recevoir la paix, pour communier, pour dire les psaumes en public, pour se tenir au choeur, les frères garderont la place que l'abbé a décidée, ou bien leur rang d'entrée au monastère.

5 On ne fera jamais attention à l'âge pour donner les rangs, ou pour juger la valeur de quelqu'un.

6 En effet, Samuel et Daniel étaient des enfants et ils ont jugé des anciens (1 Samuel 3, 10-18 ; Daniel 13, 45-59).

7 C'est pourquoi tous les frères auront le rang de leur entrée au monastère, sauf ceux que l'abbé a fait monter plus haut pour de justes motifs, ou bien ceux qu'il a fait descendre pour de bonnes raisons, comme nous l'avons dit.

8 Par exemple, un frère est entré au monastère vers 7 heures du matin. Un autre, plus âgé et plus important, est arrivé vers 8 heures. Pourtant, celui-ci se reconnaîtra plus jeune que le premier.

9 Les enfants, eux, seront toujours placés sous l'autorité de tous, pour les maintenir dans le bon ordre.

10 Les jeunes respectent leurs aînés les aînés aiment leurs frères plus jeunes.

11 Aucun frère n'a le droit d'appeler un autre frère par son nom seul.

12 Les aînés appellent les jeunes : « frères ». Les jeunes appellent leurs aînés : « pères », pour montrer leur respect.

13 Au regard de la foi, l'abbé tient la place du Christ. C'est pourquoi on l'appelle « Seigneur » et « Abbé ». Ce n'est pas lui qui prend ces noms, mais on l'appelle ainsi à cause de l'honneur et de l'amour dus au Christ.

14 De son côté, l'abbé réfléchit à tout cela et il se conduit de façon à mériter un si grand honneur.

15 Chaque fois que les frères se rencontrent, le plus jeune demande à l'aîné de le bénir.

16 Quand un frère de rang plus élevé passe, le frère moins ancien se lève, prêt à lui offrir son siège. Le jeune frère ne se permet pas de s'asseoir avant que l'aîné ne l'invite à le faire.

17 Il agit ainsi pour pratiquer la parole de la Bible : « Que chacun soit le premier à montrer du respect à son frère » (Romains 12, 10).

18 A l'oratoire et au réfectoire, les jeunes enfants et les adolescents gardent leur rang en bon ordre.

19 Mais à l'extérieur et partout, on veillera sur eux et on les maintiendra dans l'ordre jusqu'au moment où ils auront l'âge d'agir raisonnablement.

[Retour à l'index]