55. LES VÊTEMENTS ET LES CHAUSSURES DES FRÈRES


1 Les vêtements qu'on donne aux frères sont différents selon l'endroit où ils habitent et selon le climat.

2 En effet, dans les régions froides, il faut plus de vêtements ; dans les régions chaudes, il en faut moins.

3 C'est l'abbé qui jugera de cela.

4 Pourtant, nous croyons que dans les régions tempérées une coule et une tunique suffisent pour chaque moine,

5 avec un scapulaire pour le travail. Pendant l'hiver, la coule est en tissu épais. Pendant l'été, c'est une coule légère ou usée.

6 Pour se couvrir les pieds, les moines ont des chaussettes et des chaussures.

7 Ils ne doivent pas se plaindre de la couleur et de l'épaisseur de ces vêtements. Mais ils prennent ce qu'on peut trouver dans le pays où ils vivent, ou ce qu'on peut acheter de moins cher.

8 L'abbé fait attention à la mesure des habits. Ils ne seront pas trop courts, mais à la taille de chacun.

9 Quand les frères reçoivent des vêtements neufs, ils rendent toujours aussitôt leurs vieux habits. On les garde au vestiaire pour les pauvres.

10 En effet, pour un moine, deux tuniques et deux coules suffisent pour en changer la nuit et pour les laver.

11 Les vêtements en plus sont inutiles et il faut les supprimer.

12 Les frères rendent aussi les chaussettes et tout ce qui est usé, quand ils reçoivent des affaires neuves.

13 Les frères qu'on envoie en voyage reçoivent des caleçons qu'on prend au vestiaire. A leur retour, ils les lavent et ils les rendent.

14 Du vestiaire, ils recevront aussi des coules et des tuniques un peu meilleures que d'ordinaire quand ils partiront en voyage, et ils les rendront à leur retour.

15 Pour literie, il suffira d'une natte, d'un drap, d'une couverture de laine et d'un oreiller.

16 L'abbé examinera souvent les lits pour vérifier qu'il ne s'y trouve pas d'objet personnel.

17 Si l'on trouve chez un moine quelque chose qu'il n'a pas reçu de l'abbé, il subira un très sévère châtiment.

18 Pour supprimer à la racine ce vice de la propriété, l'abbé donnera tout ce qui est nécessaie:

19 coule, tunique, bas, chaussures, ceinture, couteau, stylet, aiguille, mouchoir, tablettes, pour ôter tout prétexte tiré de la nécessité.

20 L'abbé méditera toujours cette sentence des Actes des Apôtres : On donnait  à chacun selon ses besoins.

21 Que l'abbé prenne donc en considération le besoin des faibles et non l'envie des malveillants.

22 En toute circonstance, qu'il pense que Dieu lui demandera compte de toutes ses décisions.

[Retour à l'index]