44. COMMENT LES FRÈRES MIS A L'ÉCART RÉPARERONT LEUR FAUTE


1 Le frère qui est mis à l'écart de l'oratoire et du réfectoire, pour une faute grave, se tient prosterné devant la porte de l'oratoire pendant le Service de Dieu.

2 Il reste là, sans rien dire, le visage contre terre, allongé aux pieds de tous ceux qui sortent de l'oratoire.

3 Et cela, il le fait jusqu'au moment où l'abbé juge qu'il a réparé sa faute.

4 Quand l'abbé lui en donne l'ordre, il vient se jeter à ses pieds et aux pieds de tous les frères, afin qu'ils prient pour lui.

5 Et alors, si l'abbé lui en donne l'ordre, on l'accepte au choeur , au rang décidé par l'abbé.

6 Mais il ne se permet pas de réciter seul un psaume, ni de faire une lecture ou autre chose à l'oratoire, sans un nouvel ordre de l'abbé.

7 Et, à toutes les Heures, à la fin du Service de Dieu, il se jette le visage contre terre, à la place où ils se trouve,

8 et il répare sa faute de cette façon, jusqu'au moment où l'abbé lui donne l'ordre d'arrêter.

9 Les frères qui, pour des fautes légères, sont mis à l'écart du réfectoire seulement, réparent leur faute dans l'oratoire, jusqu'à ce que l'abbé leur ordonne d'arrêter.

10 Ils font cela juqu'au moment où l'abbé donne sa bénédiction et dit : « Cela suffit. »

[Retour à l'index]