37. LES VIEILLARDS ET LES ENFANTS


1 L'être humain est naturellement porté à être bienveillant envers les vieillards et les enfants, à cause de leur âge. Pourtant la Règle, avec son autorité, doit s'en occuper.

2 Il faut toujours tenir compte de leur faiblesse. Pour la nourriture, on ne les obligera jamais à supporter ce que la Règle a de pénible.

3 Mais, avec eux, on sera plein d'attention affectueuse, et ils pourront manger avant l'heure fixée pour les repas.

[Retour à l'index]