24. COMMENT METTRE UN FRÈRE A L'ÉCART DE LA COMMUNAUTÉ


1 La mise à l'écart et la punition dépendent de l'importance de la faute.

2 C'est l'abbé qui juge l'importance des fautes.

3 Quand un frère a fait une faute légère, il ne prend pas son repas avec les autres.

4 Voici comment on traite celui qui est privé des repas en commun : à l'oratoire, il ne dit plus seul les psaumes ou les antiennes, il ne fait plus de lecture, avant d'avoir réparé sa faute.

5 Il mange seul, après le repas des frères.

6 Par exemple, quand les frères mangent à midi, ce frère mange à trois heures de l'après-midi. Quand les frères mangent à trois heures de l'après midi, lui, il mange le soir.

7 Et cela dure jusqu'au moment où il a réparé sa faute comme il faut, et où il obtient son pardon.

[Retour à l'index]