Dom Hyacinthe BOUTECA (1825-1897)

Premier abbé de Scourmont

C’est à Poperinge que vit le jour, en la froide journée du mercredi 26 janvier 1825, celui qui vécut près de cinquante ans comme religieux-trappiste, dont 47 années au monastère de Forges.

Baptisé le jour même,  Liévin Benoît Corneille était le fils de Jean-Baptiste, cordonnier et de Caroline Coutereel qui peinait dans le rude travail de lessiveuse, labeur alors uniquement manuel.

Son père ne jouissait pas d’une bonne santé et la maladie l’emporta alors que Liévin n’était âgé que de cinq ans environ. Sa mère dut se résoudre à le placer à l’orphelinat de Poperinge dirigé par l’abbé Coevoet.

Brillamment, Liévin effectua ses études primaires et commença ensuite à apprendre le métier de menuisier qu’il perfectionna pour devenir ébéniste, se forçant même à suivre les cours de l’Académie de Poperinge en vue d’être meilleur artisan encore.


Proche de Poperinge, le prieuré de Saint-Sixte, fondé en 1837, attirait déjà un grand nombre de postulants.  Liévin Bouteca se présenta au Père Supérieur qui le reçut, l’admit au nombre des choristes et, avec l’habit, lui imposa le nom de Hyacinthe qu’il gardera jusqu’à la mort.  Faisant partie des moines venus de Saint-Sixte pour fonder Scourmont, il lui incombera de plus en plus de s’impliquer dans les travaux de construction du monastère : il sera à la fois architecte, conducteur de travaux, maçon, menuisier, charpentier. Il passera des heures à dessiner les plans, qui se précisent en projet de bâtiments, s’organisent en cahiers des charges.  La répartition du travail des nombreux religieux lui incombe également.

C’est d’ailleurs d’un seul cœur que Père Hyacinthe sera élu Prieur, en 1859, ayant ainsi autorité sur les 60 moines qui composent alors la communauté. Il est à ce moment âgé de 34 ans seulement.

Une idée se fixera alors de plus en plus dans son esprit : faire reconnaître Scourmont comme « abbaye ». Pendant huit années, il va multiplier les démarches.  Celles-ci seront couronnées de succès, en février 1871. Les moines l’élisent comme premier Abbé de Scourmont en septembre de cette même année : il a 46 ans.

Agé de plus de 66 ans, il se résolut sagement à déposer la charge abbatiale, le 18 avril 1890, après s’en être ouvert au Nonce apostolique. Dom Hyacinthe se retira de la vie de la Communauté pour faciliter la tâche de son successeur mais il continua, à l’infirmerie, à écouter et à recevoir les  religieux.