21 mai 2011 Rencontre Internationale des Laïcs Cisterciens

Messe votive du Saint Esprit

Actes 2, 1-11 ; 1 Cor 12, 3-7, 12-13 ; Jean 7, 37-39

 

 

H O M É L I E

 

Chers Frères et Soeurs,

 

            Il y a environ 25 ans que de petits groupes de laïcs commencèrent à se former auprès de diverses communautés cisterciennes, désirant incarner dans leur vie de laïcs dans le monde les valeurs essentielles vécues par les moines et les moniales de l'Ordre cistercien au sein de leurs monastères.  Les Chapitres Généraux successifs de l'Ordre Cistercien de la Stricte Observance, percevant en ce mouvement spontané un souffle de l'Esprit Saint, l'ont laissé évoluer, lui manifestant clairement leur confiance, sans se hâter à légiférer à son sujet.  Au dernier Chapitre Général, les représentants de tous les monastères de l'Ordre ont voté le texte suivant qui, dans sa simplicité, a une portée vraiment historique : « Nous reconnaissons l'existence d'une expression laïque de notre charisme cistercien dans ce que vivent aujourd'hui les groupes de laïcs rattachés à plusieurs monastères de notre Ordre ».

 

            Le charisme cistercien n'appartient à personne en particulier ;  il n'appartient même pas aux Ordres cisterciens officiellement reconnus. Il appartient à l'Église, c'est-à-dire à l'ensemble du Peuple de Dieu. Confiants que ce que vous vivez dans vos groupes vous rattache à un grand mouvement de l'Esprit Saint, plus grand que chacun de vos groupes, vous êtes réunis ici à Dubuque d'abord pour communier dans cette grâce commune, pour partager entre vous comment vous vivez cette grâce et pour discerner ce que Dieu attend de ce que les Capitulants et Capitulantes de 2008 ont reconnu comme une nouvelle expression du charisme cistercien.

 

            L'Esprit Saint est présent au milieu de nous. Il est présent au cours de cette célébration, et il nous accompagnera dans tous nos échanges.  Il n'y aura probablement pas de langues de feu qui descendront sur l'assemblée.  Il est probable que personne d'entre nous ne se mettra à parler des langues étrangères qu'il ne connait pas, et personne n'entendra dans une autre langue ce que je dis actuellement en anglais (la preuve est que certaines personnes doivent me suivre en lisant une traduction !).  Mais l'Esprit Saint est là.  Il faut croire à sa présence et surtout y être attentifs.

 

            Dans la tradition de notre Ordre, nous commençons chaque moment important de la vie d'une communauté par exemple, une élection abbatiale ou une Visite Régulière par une Messe de l'Esprit Saint, comme nous le faisons aujourd'hui.  Nous sentons le besoin des lumières de l'Esprit.  Mais attention !  Il ne s'agit pas demander une intervention extérieure extraordinaire de l'Esprit Saint qui nous dira ce que nous devons décider.  Il s'agit plutôt de demander la grâce d'être attentifs à l'Esprit de Dieu déjà présent en chacun de nos coeurs.  Il s'agit surtout de demander la grâce de la pureté de coeur qui nous libère de nous-mêmes, de notre attachement à nos idées personnelles, peut-être de nos ambitions, pour nous permettre d'être ouverts à l'Autre.  Cet Autre, c'est l'Esprit Saint lui-même, mais c'est aussi chacune de nos soeurs et chacun de nos frères à travers qui l'Esprit nous parle.

 

            Saint Paul, dans la Première Lettre aux Corinthiens, nous parle du Corps du Christ, c'est-à-dire l'Église, composée de plusieurs membres, chacun ayant reçu son propre don de l'Esprit.  Un beau commentaire de ce texte de Paul serait une phrase du Testament de Christian de Chergé où il décrit Dieu le Père prenant plaisir à rétablir la « ressemblance » en chacun de ses fils en jouant avec leurs différences. Respectons religieusement ces différences avec lesquelles Dieu aime jouer.

 

            Écoutons surtout l'exclamation de Jésus le dernier jour de la Fête : « Quiconque a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive... Des fleuves d'eau vives coulerons de son sein ».  Demandons pour chacun de nous la grâce d'avoir vraiment soif, de sorte que nous nagions tous ensemble durant toute la semaine dans les flots de l'Esprit.

 

Armand VEILLEUX      

 

 

 

 

 

 

 

Mëme homélie

en anglais

en espagnol

 

www.scourmont.be